LFDUF : Prisca, la passion jusqu’à l’ongle

Dixième fiche d’un fish 🥳

Petite vignette panini de la célèbre Prisca, communément appelée « Tornade » (ou sa variante Tornado sur les rooms en ligne). Un pseudo à mi-chemin entre une tempête de Floride, et un canasson ahuri du Grand prix de Deauville.

Elle parle tellement aux tables où elle pratique son plus beau poker, qu’entre les aveugles devenus sourds, et les reg-fishs devenus abstinents, que certains la comparent à Cyril Hanouna sous cocaïne en intraveineuse au burning man. C’est dire le personnage.
Les moins dupes font cependant la différence entre le Tunisien suceur de Bolloré qui monopolise la TNT, grâce à sa barbe (absente chez Tornade), et sa bankroll (en cours).
Avec une gouaille à défriser un cartel de tondus, on l’aime pour ce qu’elle apporte au poker (des chips, des conseils et des ongles parfaitement personnalisés de naissance. Oui, elle est née avec des cartes de poker incrustées sous les ongles. Le poker incarné). Elle est récemment passée du côté obscur du métier en devenant croupière, et pour les non-initiés, c’est comme voir un DivX d’Audiard sur un magnétoscope en branchant les enceintes à un morceau de Brie. C’est silence. Mais elle sait se faire respecter.

Déjà jeune, après un échec commercial de création de poires à lavements connectées via prises péritel (quand elle vivait dans les Vosges avec des bitniks mangeurs d’écorces de sapins), elle se lança ensuite dans la vente de trampolines jetables. Nul doute que cette femme savait déjà rebondir.

Pour son réel parcours poker, elle est à peu près partout où il y a une bonne ambiance et des enjeux à la hauteur de ses ambitions et de son appétit d’ogre. Quand elle ne joue pas au poker, elle joue avec 52 cartes et des jetons. Et quand le goût de la vie lui devient alors insipide, et bien la belle combat son ennui en matant toutes les rediffusions de lucky jack, et de « Dans la tête d’un pro » (Winamax). Une efficacité redoutable, une arme de guerre pour contrer ses opposants pour qui penseraient encore que relancer quand elle a un as est sa seule cartouche technique. Détrompez-vous, chers amis… Parfois elle en a deux.

Donc résumons, si vous voulez en apprendre davantage sur elle, que par cet encart quelque peu fantaisiste, vous la trouverez à la Génétouze, à St Gilles Croix de Vie quai Garcie Ferrande, Lloret de mar ou encore Dublin. Elle a fait Vegas aussi il y a quelques années, mais cela tellement logique qu’il était inutile de le mentionner, vous l’aviez compris.

Nous lui souhaitons une belle saison avec résultats à la clé, qui concrétiserait sa passion sans failles pour ce jeu qui nous rassemble, avec toute la folie qui lui ressemble, aussi.