Coverage Las Vegas

 Coverage Las Vegas

Les aventures du team PKY à Las Vegas sont à suivre ici

Popeye est déjà claqué. On est juste à CDG. Mais il est en sécurité avec son beau drapeau.

L’arrivée à Philadelphie

C’est pas hybride ça !

Ça y est, 6 pieds du Pok’R Yonnais ont enfin foulé le sol américain. L’appréhension de traverser l’atlantique étant passée, nous patientons à notre escale en s’offrant une bière méritée, pour l’effort. Au fait, qui c’est le chat noir qui a 1000 films pour 8h de vol, et qui a aucun casque audio de fonctionnel à cause de problème d’écran ? Bah j’ai pas pu me cultiver, j’ai dormi. Et mangé.. Et dormi encore, et puis à nouveau mangé. Mes compères sont éblouis d’être enfin sur ce sol américain, et ce n’est que le début, mais cette joie communicative est enthousiasmante. On reste connecté et on continue les anecdotes dès que possible. Il est 16h05 heure locale ici, on a encore près de 5h de vol, on patiente encore à Philadelphie et on sera là bas d’ici quelques heures…et déjà claqués..

L’arrivée à Las Vegas 

Ça y est, après plus de 30 heures de voyage, nous y sommes. Et on a chatté la plaque d’immatriculation. 

 

Après avoir pris nos repères à l’hôtel, nous sommes sortis prendre l’air, découvrir Las Vegas by night, et nous y sommes toujours. Quelle aventure… 

Il est 3h17, heure locale, soit +12h17 à ma montre française, et nous rentrons gentiment déconnecter nos cerveaux pour une grosse nuit de sommeil méritée. Après la mésaventure de Popeye à l’aria, qui s’est vu perdre la fonctionnalité d’une de ses tongs, c’est Filou qui dormira sur ses deux oreilles après avoir fait du bénef’ à une table de cash aux limites 1-2 de l’aria. Ça commence bien ! 

Jour 2 (12 juin) : Prise de repères

Après notre première nuit américaine dans de grands lits royaux, nous entamons la journée par un petit déjeuner copieux, suivi d’une matinée détente et sport. La chaleur permet d’honorer notre présence au bord de la piscine, sous un soleil de plomb. Entre le bruit des hélico de tourisme, la « highway » située à deux pas de l’hôtel, les gros v8 américains, le bruit de Las Vegas est permanent ici. Tout y est démesuré, le royaume du capitalisme à son paroxysme. C’est incroyable.

Vue de la piscine de l’hôtel, au soleil. 

L’après-midi, nous sommes allé tester le vieux Vegas, plus précisément le Fremont, avec sa fameuse et unique tyrolienne au dessus d’une rue piétonne. Se balader, en sages petits piétons, pour en arriver à ça. 😎

Aucun filtre : le soleil se lève vraiment…

Après une session shopping dans un des plus grands outlets du secteur, nous rentrions à « la casa« , afin de se reposer vite fait bien fait, afin de se rendre au fameux complexe qu’est le Vénitian. Après des heures passées aux tables de cash game des limites que nous maîtrisons à peu près, nous parvenions enfin à rejoindre l’hôtel en taxi, en même temps que la levée du soleil. Croyez-moi, c’est à 6h du matin qu’il fait le plus frais.
Nous attendons de pieds fermés, Christian et Antoine, qui doivent arriver demain si tout va bien (enfin tout à l’heure), après la complication qu’ils ont rencontrée à l’aéroport due à un problème d’avion, les immobilisant sur place. Nous leur souhaitons un bon vol et avons hâte de les retrouver, en forme, au chaud, ici dans le Nevada.
Bonne nuit la France ! 

Jour 3 (13 juin) : Mise en jambes 

Ça y est, on a pris la confiance. Après une nouvelle session sommeil plutôt efficace, nous décidons de nous jeter dans la fosse aux lions, enfin plutôt des flamands roses. Le flamingo nous attendait à bras ouverts pour gambler sur un tournoi au Buy-in intéressant, bounty, turbo, tous les ingrédients réunis pour faire du sale. Après la première pause, karlus sortait prématurément après avoir été constant et précis dans sa sélection de mains. Mais A10 vs AA, ça ne tient pas souvent au pays de l’oncle Sam. C’est Filou qui fut les frais de ses adversaires quelques minutes après. La surprise, c’est Popeye, toujours en jeu avec déjà 2 bounty ! 

L’arrivée des petits nouveaux 

Ils sont enfin arrivés. Attendus comme le beaujolais nouveau, les voilà en chair et en os, le sourire jusqu’au yeux ! Welcome to Las Vegas Christian et Antoine ! 

Jour 4- 14 juin

Premier réveil au complet, les 5 frenchy, sous le charme américain des néons factices. Le petit déjeuner est en cours, pour les amateurs de télé réalité. Le programme de la journée n’est pas encore défini, mais cela risque d’évoluer prochainement. 

2:26 pm – Let us go to the vénitian!

Décision prise, nous partons tuer notre après midi au vénitian, dans leur salle immense de cash game qui ressemble davantage à un frigo géant. Vraiment, le contraste de température est saisissant, la première fois, nous étions gelés. Aujourd’hui, les pull ne seront pas oubliés  et ça évitera à karlus d’en acheter un parce qu’il était en hypothermie. Que d’aventures nous vous disions !

IMG_20180614_171038-600x450Petite partie de cash game donc, pour les célèbres Filou, Popeye, Antoine et Karlus, pendant que l’ami Kripian s’occupe du covering sur Facebook. Karlus a rempli ses objectifs de bénéfice, de jolie manière, multipliant par 2.5 sa cave initiale de 100$. Le moral et la confiance sont à nouveau nourris de belles choses. Filou quant à lui progresse également sagement, à l’affût du moindre spot rentable. Le jeune Antoine lui, après l’appréhension des débuts, semble se faire au jeu, au niveau, et à l’anglais, omniprésent sur les tables feutrées. Pendant ce temps, Christian suit la troupe en commentant à distance les exploits de l’équipe, sur la page Facebook de MyPokerLigue

Jour 5 – 15 Juin, balade avec les copains

Après une nuit agitée à faire les zouaves dans Vegas, une bonne session sommeil n’était pas superflue. Avec Christian et Antoine, nous sommes allés à l’endroit qui nous accueillera demain : au Rio pour les Wsop, événement 34A, à 11:00am. L’inscription et les formalités étant effectuées, nous partirons l’esprit serein demain matin. Le coverage sera réalisé par le président lui-même, sur la page Facebook de MPLA, mentionnée plus haut. Popeye et filou quant à eux, sont allé pratiquer leur plus beau poker aux tables de cash, et à un tournoi en ville. Espérons que ça se passe bien. 

Il est là le champion de la saison 5 
3 papillons de nuit, de nuit 

23h18 : Filou toujours in game à son tournoi ou plus de 150 joueurs se sont présentés. Il est Apparement dans les 100 derniers, et s’en sort plutôt bien pour le moment.. a suivre…

IMG_20180616_005714-800x600

1:31am : l’histoire se termine pour filou et son tournoi du jour, qu’il avait sélectionné avec soin. Sur 191 joueurs et 21 places payées, il bust 27e. Une très belle performance, malgré le fait d’échouer aux portes de l’argent. Une expérience assurément enrichissante pour notre célèbre Filou ! Ne voyons pas toujours tout mal. 

 

Jour 6 – Entrée dans la fosse aux Yon

IMG_20180614_143506-600x450C’est parti, nous sommes à h-2 du fameux jour tant attendu par les deux champions, ainsi que toute la communauté poker de Vendée et de Navarre. 

Journée à deux facettes pour la première ! 

Pour le champion de la saison 4, le jeune Antoine, ce fut un début de tournoi serré, cohérent avec les objectifs, jusqu’à la 4e heure de jeu, où il jugeait un spot favorable avec J9s, payé par vilain qui tenait les valets en main. Pas de miracle malheureusement, et fin de l’aventure pour le vendéen qui aura cependant bien bataillé avec d’excellentes sensations et un bon ressenti sur le déroulement de son tournoi. 

FB_IMG_1529224217248Pour Karlus, c’est comme souvent son côté bipolaire qui a eu raison de lui lors des deux premières heures de jeu, étant destacké au possible à rentrer dans des coups foireux. C’est pas le club ici ! Si tu es derrière, tu le reste. Mais après discussion avec ses camarades coach’s mentaux que sont Popeye et kripian, il a restructuré son jeu afin de remonté son Stack, jusqu’à un coup énorme, le faisant frôler les 100k, assurant malgré les 2h restantes, sa place au day2. Le rush d’une vie. Toutes les infos sur la page MPLA. 

FB_IMG_1529231206049Filou quant à lui est allé tenter ses pas de danse à un tournoi annexe, qui a terminé en roue libre Itm ! Un beau palmarès et une grande fierté pour notre ami aux polos marins qui ressort donc en bénéfice de cette épopée Française. 

Le 4e Beatles grinder à été légèrement moins en réussite ce soir. Popeye à en effet quitté de manière early un tournoi qu’il aurait pu survoler grâce à la force de ses biceps bronzés. Je n’ai pas davantage d’informations à cette heure-ci du fait de son sommeil avancé.

Et c’est Kripian l’abstinent du poker -pour le moment-, qu’il faut remercier pour son suivi et la précision de son Coverage ! 

La troupe part de reposer, sous les étoiles de Vegas, si ils en reste encore car beaucoup sont parties dans les yeux de karlus ce soir, qui en a même profiter pour aller poncer du Cg 1-2 au Venetian, le nouveau QG de la #teamPKY…y a des jours comme ça ou le karma veut de toi. 

FB_IMG_1529224277930

Winamax s’occupe de nous !

Jour 7 : les 3 F : Folie, fatigue et fierté ! 

C’est dans une joie non dissimulée que karlus s’est réveillé ce dimanche, avec le rôle du survivant, du French shark. Winamax commençant à s’intéresser à lui, le Yonnais respire la joie et a le soutien de ses compatriotes de l’autre côté du globe. Bon, il avait besoin de sommeil le guerrier, se réveillant à 16h30, heure locale à cause d’être toujours en éveil et en action depuis quasiment une semaine. Quoi qu’il en soit  le sommeil était nécessaire et indispensable avant le day 2.

Karlus : « Les 2 premières heures du day1, samedi, je jouais comme depuis quelque temps, c’est à dire agressif, loose actif. Sauf que, à une table pareille, si tu n’as pas les reins solides, tu peux vite te faire sécher. Et ça a failli. J’ai resserré mon jeu, sélectionnant les spots, que j’ai pu concrétiser pour remonter un peu et rester entre 15 et 35 blindes en moyenne pendant presque 10h de jeu. Vient ensuite le coup crucial, celui qui change tout. J’ouvre pocket de rois, relancé par le joueur qui me jouais à ma gauche, puis relancé à tapis par un autre. Évidemment à ce moment là, le call est impossible, et le fold n’en parlons pas. Je pousse tous mes jetons aussi pour éventuellement tout prendre à l’issue. Payé 2fois. A ce moment, je pense découvrir une paire d’as et un as roi. C’est donc dans l’ordre as roi, puis les dames que mes adversaires montrent  Je suis devant pré-flop. Le board n’offre qu’une hauteur 10, ma paire tient et je sors mon adversaire d’un jour, celui qui m’a tellement torturé. Quelle histoire…  » 

Jour 8 : L’histoire continue 

Pendant que le duo Popeye Filou s’envoie en l’air dans le Nevada dans un hélicoptère, Karlus s’est levé aux aurores pour manger et être en forme. H-4 avant le day 

18h46 : je roule pas en Ford, mais ça va être la fiesta… 

Putain, je l’ai fait. L’histoire se termine à la 536e place, sur 5700 protagonistes aux dents aiguisées. Une ligne hendon mob à venir pour le début de cette nouvelle histoire. 

Ce soir c’est fiesta croyez nous ! 

Jour 9 : Au soleil

received_614646535554303Après une nouvelle nuit de débauche au Planet Hollywood en compagnie de Popeye et Antoine, la nuit fut indispensable pour recharger les piles usées des protagonistes. Pendant que Filou continue son voyage seul dans son coin, nous sommes restés à l’hôtel, en phase de repos et remise en forme pour a nouveau tout donner cette nuit à faire on ne sait quoi, on ne sait où. 

Au final, après une dure journée chilling time, à fêter à nouveau cette semi victoire avec Popeye, Christian et Popeye, dans un Irish pub, puis un pub rock, un peu plus au sud de notre lieu habituel, nous avons fini à l’aria avec Antoine. Infatigable, les deux jeunes de l’aventure souhaitent vraiment profiter un maximum des structures proposées par sin city, en s’adonnant à leur passion pour le nlhe. Et à la fin, qui est-ce qui gagne ? La France les amis ! On ne parle même plus du nouveau double up en cash game de karlus sur la table 1-3 NL de notre établissement du jour (du soir). Antoine a pu dérouler son meilleur jeu en touchant tous les board possibles pendant environ une heure. Et que de la value à chaque fois. La joie se voyait sous sa casquette winamax. 

Jour 10 : et si on fêtait ça ? 

IMG_20180619_201216-800x600Le jour se levant encore avant la mise au lit d’Antoine et karlus, les 2 allaient forcément être encore jetlagué en ce mercredi 20 juin, veille d’été en France. Karlus souhaite se faire un ultime vrai beau tournoi avant son départ. En effet, avec ses gains accumulés au cash game, et lors de son itm aux Wsop, – rappelons-le -, le barbu souhaite mettre à profit le good run actuel pour encore en prendre plein les mirettes et faire rêver les amis du poker vendéen…

One Frenchy more! 

IMG_20180620_193901-600x800Un français de plus a rejoint la team, Étienne du casino de Saint Gilles croix de Vie. Le moins qu’on puisse dire, c’est que sans l’uniforme habituel qu’est le costard cravate conventionnel des casinos, Étienne se fond dans la masse avec sa tenue de vacancier ! IMG_20180619_201203-600x800

Toute l’équipe est présente au Harrah’s pour un tournoi (19h, l’heure locale) à 100 dollars, avec bounty. Malheureusement, l’histoire ne retiendra pas la performance des Frenchy, étouffés par le niveau laborieux des joueurs locaux. Certains n’ont rien à envier à quelques unes de nos figures françaises locales restées au pays, dont nous tairons les noms pour préserver leur anonymat. #traitDhumour 😜

IMG_20180620_190617-800x1066Une dernière et puis s’en và

Le programme de demain est simple : pour Filou, finir l’aventure en beauté est une priorité, et à cet effet, nous le retrouverons à un nouveau tournoi annexe des WSOP du Rio. Il y a fort à parier pour qu’il soit suivi par ses complices qui souhaitent consacrer le peu de temps qu’il leur reste à pratiquer un beau et vrai tournoi. Et non pas une session de loto avec des fish à tir Larigo comme cela a pu être le cas dans tous les casinos à touristes du strip ou nous avons participé. 

IMG_20180621_004647-800x600

 

Jour 11 – 21 juin : Last chance ever for a « French one-time » 

Après une nuit de 5h beaucoup trop light, il fallait prendre une décision. Accompagner Filou ou non. Réponse positive, il est parti au Rio pour le tournoi annexe, et je vais le rejoindre en late reg je pense, le temps de me réveiller doucement. Ça y est je prend la grosse tête à ne plus stresser à arriver une heure avant un tournoi. La magie de las vegas sûrement… 

Passons aux choses sérieuses

Après une arrivée correctement tardive avant la fin du round 2, je m’installais table 164, pas très loin du célèbre Filou. Les blindes encore accessibles me faisaient entrer à 200 BB tranquillement. Après quelques coups de chauffe, le Stack progressait proprement pendant de bonnes dizaines de minutes. Jusqu’à un coup magistral de déchatte avec un joli duo de 8 en mains, bien sûr relancé avec raison. En gros, je me fais relancé à tapis par vilain que je vois en bluff sur un flop extra dry. Je call aisément et suis devant…jusqu’à la turn qui lui fait trouver un de ses 3 outs que sont les autres 10 du paquet. River il chatte son deuxième 10, le passant devant et de loin lui offrant brelan. La déchatte d’une vie. Après ce coup, a part quelques pots glanés bien sentis, il n’y aura cette fois eu aucun miracle pour ce 2e tournoi des Wsop 2018. Filou quant à lui à pu subir une déconvenue semblable par des payeurs de n’importe quoi. On reviendra pour le niveau d’un beau poker. 

 

Karl : « Pas de regrets encore sur ce coup là, je sais que je suis devant, au mieux il a ace high, il ne peut pas over bet all-in avec une paire flopée par exemple, ce n’est pas logique. C’est un arrachage. Je le vois aussi un peu pas à l’aise au moment où je demande le compte. Le call est logique avec mon over paire. Il peut aussi avoir une toute petite pocket, ou un tirage raté, mais jamais il a percuté ce flop la. Bonne lecture, mauvaises cartes pour moi. C’est le jeu« . 

Dernier jour

Ça y est nous sommes rentré. Après plus de 24h d’avion, des milliers de kilomètres parcourus, des micro-siestes en pagaille, des repas décalés : nous y sommes, plus qu’à monter ma valise de 20,6kg à l’étage… Ce qui risque d’être le plus dur processus du voyage… Merci à tous de nous avoir suivi. 

Galerie photo mise à jour (04/07/2018)

Galerie photos Du séjour 

 

6 réflexions sur « Coverage Las Vegas »

  1. En fait, vous allez revenir plus riches dans tous les sens du termes !! GG les copains ! En esperant vous voir Diamnche au club mais si c est un court passage dans la journée !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *